Dévorée un livre en deux jours.
J’était en train de me demander si je n’avais pas perdu la passion de la lecture.
Et si je ne lisais plus que par habitude.

Pas que l’Ange écarlate soit un livre vraiment fou.
Le journal de la journaliste est souvent dépourvue d’intérêt.
On nous répéte la même information deux fois.
J’avais d’jà compris, man!
On a droit à des détails complètement inutiles.
J’ai même vu des fautes flagrantes de non-féminisation.

Elle avait l’air mystérieux.
J’vais avoir l’air fin. (alors que c’est une fille qui parle)

Mais l’histoire est enlevante.
Intriguante.
Sordide.

Des vampires modernes?
Je ne sais trop encore.

Des cités dans la tête.
Du sang, du sexe, de la violence.
De la peinture.
Ça, j’en suis sûre.

C’est que c’est une trilogie.
Mais on sent, malheureusement, que l’auteure ne maîtrise pas tout à fait sa plume.
Tout de même intéressant.

Publicités