Après la quarantaine, la reconstruction.
Après la reconstruction, l’habitation.

Mais 28 semaines ne semblent pas suffisant pour éradier le virus de la rage.
Et le virus est plus sauvage, plus rapide, plus dangereux.

La survie est-elle possible?

Embrasser un contaminé n’est jamais une bonne idée.
La salive, le sang.

Très violent.
Mais aussi dénonciateur.
La présence de l’armée. Pour protéger, mais aussi pour détruire.
Un parallèle avec l’Irak?

La destruction est totale.
Ou presque…

À voir, seulement si vous avez aimé 28 jours plus tard.

***

Puisque j’étais au ciné-parc, c’était donc un programme double. Le visage de la peur. À chier. Tout simplement.

***

Si quelqu’un réussit à me trouver des désavantages au ciné-parc, je vais être surprise. (Mis à part l’usage de l’automobile parce que tu peux bien y aller avec une bicyclette et une radio…;))

Les avantages :
-Parler pendant tout le film sans déranger personne
-Parler au téléphone
-Apporter sa propre bouffe
-Fumer
-Boire de l’alcool
-Faire du sexe
-Dormir
etc.

Publicités