You are currently browsing the monthly archive for mai 2007.

Vous avez une envie folle de lire un classique de la littérature française?
Ou un incontournable de la science-fiction?
Une pièce de théâtre à ne pas manquer?
Du fantastique essentiel à sa connaissance littéraire?
Un policier vital?

Mais ne savez que lire, ni comment vous diriger dans cette mer de possibilités?

Eh bien, j’ai pour vous le livre le plus incroyable!

La bibliothèque idéale présentée par Bernard Pivot. Mais il est très cher. Je vous propose donc ce site.
La liste, mais pour gratis.
Évidemment, dans le livre il y a des courts résumés des quarante-neuf livres se trouvant dans chacune des quarante-neuf catégories. (Ça n’en fait des livres, han!) Ce livre est une véritable bible. Qu’il faut tout de même prendre à la légère! 😉

Aucun auteur ne se retrouve deux fois dans la même catégorie.
Mais il peut apparaître dans plusieurs sections.

Bref, des heures de plaisir à surligner les livres déjà lus!
Et aussi se plaindre «argh, mais c’est son autre classique que j’ai lu!» «Dire que je l’ai lu pour rien» héhé

Enjoy!

En fan finie de Google, je me suis récemment tapé le livre « 55 Ways to Have Fun With Google » du – il paraît – populaire bloggeur Philipp Lenssen (Google Blogoscoped).

Pour tout dire, ce livre marque une avancée pour moi en matière de geekness et d’attachement à la technologie: c’était la première fois que je lisais un livre complet en .pdf. Ouh!

55 Ways, 55 de son petit nom, raconte, en 55 chapitres, une cinquante-cinquaine de moyens de s’amuser ou bien de se servir de façon intelligente (et pratik) du moteur dominant de la planète. On y découvre des petites histoires sur Goo, des trucs de recherche, des divagations sur l’avenir, des jeux et des random facts drôles (ou pas).

Il serait plutôt vain de résumer le bouquin, puisqu’il est disponible pour vous gratos en cliquant sur ce lien, et que la table des matières que vous découvrez dans le fichier est plutôt révélatrice (pas toujours, mais bon hein!) Par contre, j’ai ressorti les trucs draulll LOL ROFLCOPTER TOL HAHA sur quoi j’ai flashé pour vous les faire voir dans le bonheur du cui-cui.

1. The President of the Internet.
De la même façon qui fait que mouton insignifiant a autrefois mené sur la biographie officielle de Jean Charest, les mots President of the Internet mènent vers la page de celui-celle qui est président-e de l’internet au moment de la recherche.

Le président est donc (pour le moment).. Dan James. Go mon Dan, t’es capable! Fais nous une présidence d’enfer!

Dan James - President of the Internet

2. Recettes
Faim? Des petits pois et du caramel dans votre congélateur? Incapable de voir un lien entre ces deux ingrédients? À l’aide de l’opérateur inurl, vous pouvez chercher ces deux ingrédients dans une même page à l’intérieur de sites précis de recettes (pour pas tomber sur un site douteux d’admirateurs des pois au caramel..)

Ça marche comme ça: pois caramel (inurl:recettes.com | miammiam.ca | oyeespanolcocina.es | macdonalds.com)

Le résultat de cette recherche est plutôt poche, probablement parce que pois et caramel: hurk! (et aussi parce que les sites de recette sont des sites ficitfs..), mais, en général, vous devriez y arriver et c’est franchement pratique.

3. Bleh Bleh.
En fait, en re-regardant la table des matière de ce livre sympa, j’ai redécouvert plein de trucs drôle dont je pourrais vous parler. Comme ça trouvez: des tours de magie (cliquez sur le fond de la page et pouf! plus de o dans google), google fight et des trous jusqu’à la fin du monde.

Au final, par contre, je n’ai vraiment pas envie de ré-écrire le livre, alors je ne peux que vivement vous reccomander d’aller le chercher et d’au moins jeter un oeil sur la table des matière. J’ai trouvé cette lecture plutôt amusante (j’ai sauté par-dessus les moments où ce l’était moins ^^) et parfois même très pratique (comme pour la partie avec les recettes).

Merci go-gle. Again.

(ne manquez pas non plus le blog officiel de google. souvent très intéressant!)

Après la quarantaine, la reconstruction.
Après la reconstruction, l’habitation.

Mais 28 semaines ne semblent pas suffisant pour éradier le virus de la rage.
Et le virus est plus sauvage, plus rapide, plus dangereux.

La survie est-elle possible?

Embrasser un contaminé n’est jamais une bonne idée.
La salive, le sang.

Très violent.
Mais aussi dénonciateur.
La présence de l’armée. Pour protéger, mais aussi pour détruire.
Un parallèle avec l’Irak?

La destruction est totale.
Ou presque…

À voir, seulement si vous avez aimé 28 jours plus tard.

***

Puisque j’étais au ciné-parc, c’était donc un programme double. Le visage de la peur. À chier. Tout simplement.

***

Si quelqu’un réussit à me trouver des désavantages au ciné-parc, je vais être surprise. (Mis à part l’usage de l’automobile parce que tu peux bien y aller avec une bicyclette et une radio…;))

Les avantages :
-Parler pendant tout le film sans déranger personne
-Parler au téléphone
-Apporter sa propre bouffe
-Fumer
-Boire de l’alcool
-Faire du sexe
-Dormir
etc.