Ce livre est loin d’être un roman.
Très lourd à lire.
Contenant énormément de dates.
Extrèmement riche en détails.
Des débuts très timides jusqu’à la fin éclatante.

Ceci est notre histoire. Avec un grand H.
Celle qui a révolutionnée le Québec.
Celle qui nous a mis au diapason.
Celle qui nous as inscrite dans le grand livre des révoltes.

1963. Des graffitis.
Plus tard, des bombes.
Ce temps-là dura bien longtemps.

La multiplication des cellules.
De gauche. De droite. Extrèmiste. Modérée.

McGill français. Indépendance québécoise. Désir d’appartenance.

L’apparition d’un parti politique.
Déboulement des évènements.
Les enlèvements.
Le manifeste.
La mort. Accidentelle ou provoquée?

Puis, la poussière est retombée.
Le peuple québécois est revenu. Fidèle à lui-même.
Laissant l’eau lui couler sur le dos. Tel un canard.

Patriote

Encyclopédie de cette décennie de violence.
À ne pas manquer si vous êtes un mangeux de politique et/ou histoire.

**

Gwenaëlle l’a lu aussi. Son opinion:

«Lourd? Peut-être un peu. Ardu? Seulement quand on s’enfonce dans le tourbillon des dates et des noms. Captivant? Ouais!

C’est un livre (et non pas un roman) qui nous dévoile une partie de l’histoire de notre Québec, cette histoire que nous avons l’habitude de mépriser violemment. C’est aussi un livre qui fera de vous une encyclopédie ambulante. Il deviendra impossible de mentionner les mots Octobre, FLQ, Laporte (etc.) et l’année 1970 sans que vous vous lanciez dans un exposé complet sur le pourquoi du comment. C’est surtout un livre incroyablement bien documenté qui relate la dizaine d’année active du mouvement felquiste, les terroristes québécois (!).»

Publicités